DPN : Un médecin accusé de “négligence” est acquitté

Publié le 22 Juil, 2021

Un gynécologue de Johannesburg est poursuivi par les parents d’une jeune fille trisomique. Durant 8 ans, les parents ont engagé plusieurs procédures pour négligence contre le docteur Piet Engelbrecht, afin d’obtenir des dommages intérêts. En effet, la mère, alors âgée de 28 ans, a déclaré que s’ils avaient su que leur fille, née en 2011, était trisomique, elle aurait décidé d’avorter. Les parents demandent réparation pour « le fardeau qu’ils devaient porter dans l’éducation de leur fille », ainsi que pour la charge financière que représentent les soins.

Le couple estime qu’ils n’avaient pas été suffisamment informés durant la grossesse sur le dépistage de la trisomie et que le médecin n’avait pas effectué « les tests appropriés pour détecter toute anomalie chez le fœtus ». Pour sa part, le docteur Piet Engelbrecht a révélé avoir fait plusieurs examens durant la grossesse, dont les résultats « ont montré un faible risque pour le syndrome de Down ».

Ainsi, les parents ont tout d’abord saisi la Haute Cour du Gauteng Nord, à Pretoria, arguant de la « négligence » du médecin. Dans son jugement, la juge Vivian Tlhapi a rappelé qu’il y a « toujours une possibilité qu’une femme donne naissance à un enfant atteint d’une maladie congénitale ou génétique irréversible ».

Déboutés en première instance, ils font appel. Les trois juges confirment alors le jugement, estimant que le médecin n’était pas en faute. Mécontent, le couple saisi alors la Cour suprême d’appel. Mais cette dernière refuse de recevoir cette nouvelle requête. L’affaire est donc close.

 

Source : IOL, Zelda Venter (22/07/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

17_trisomie21
/ Diagnostic Prénatal

DPN : Un médecin accusé de “négligence” est acquitté

La mère a déclaré que s’ils avaient su que leur fille, née en 2011, était trisomique, elle aurait décidé d’avorter ...
Le Laos autorise la GPA et l’avortement
/ IVG-IMG, PMA-GPA

Le Laos autorise la GPA et l’avortement

Une nouvelle loi autorise la maternité de substitution et l’avortement, au Laos. Selon le ministère de la Santé, le nouveau ...
Carte d’identité en Argentine : H, F ou "X"
/ Genre

Carte d’identité en Argentine : H, F ou “X”

Il existe désormais 3 catégories possibles pour identifier le sexe du détenteur de documents d’identité : "masculin", "féminin", ou "X" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres