DPN : l’amniocentèse bientôt remplacée par un test sanguin ?

Publié le : 9 septembre 2010

La revue Sage femme revient sur les travaux de chercheurs hollandais sur un test sanguin prénatal simple pour détecter les anomalies chromosomiques du foetus (Cf. Synthèse de presse du 30/06/10). Ce moyen pourrait remplacer les méthodes invasives actuellement utilisées (amniocentèse et choriocentèse) qui peuvent provoquer des fausses couches. Les chercheurs utilisent des sondes moléculaires génétiques permettant de détecter l’ADN du foetus dans des échantillons de sang de la mère. Ils sont en mesure de repérer l’ADN du chromosome Y indiquant que le foetus est un garçon et peut présenter un risque d’un trouble lié à l’X (hémophilie ou dystrophie musculaire de Duchenne). Ils souhaitent désormais élargir leur technique à la détection de la trisomie 21, mais aussi de la trisomie 13 et 18.

La revue Sage femme explique que les naissances d’enfants trisomiques sont de 5,1 sur 10 000 alors qu’elles auraient dû atteindre plus de 21 sur 10 000 étant donné l’élévation de l’âge de la maternité en France. Cela est "entièrement dû à la politique de dépistage prénatal et aux IMG qui s’en suivent. L’augmentation du nombre d’IMG après diagnostic a atteint 78% en 2005" (Cf. Synthèse de presse du 22/06/10). 

Sage Femme septembre 2010

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres