DPI en Suisse: La commission de la science favorable au dépistage de la trisomie 21

Publié le : 27 juin 2014

Le débat sur l’autorisation du diagnostic préimplantatoire se poursuit en Suisse. Le Conseil des Etats (Chambre haute) avait adopté un projet de texte en mars dernier, dans lequel il avait décidé de ne pas autoriser le dépistage de la trisomie 21 ainsi que la fabrication de bébé médicaments. Ce projet avait été proposé par le Conseil fédéral (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 11 mars 2014).

 

Par la suite, le Conseil national (Chambre basse) a décidé d’autoriser le dépistage de la trisomie 21 pour les couples risquant de transmettre une maladie grave à leur enfants (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 4 juin 2014).

 

C’est au tour de la commission de la science du Conseil des Etats de se prononcer. Par 7 voix contre 3, elle « propose de s’aligner sur le National » : « le dépistage de la trisomie 21 devrait être autorisé pour tous les couples devant recourir à une fécondation in vitro pour avoir des enfants« . En revanche, elle ne le suit pas sur le nombre d’embryons créés lors d’une FIV : elle fixe le nombre d’embryons à 12 au lieu de 8.

 

Le projet doit repasser par le Conseil des Etats en septembre prochain pour ensuite être soumis à référendum. 

<p> parlament.ch 24/06/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres