Double greffe cœur – thymus chez un nourrisson de 6 mois

Publié le 11 Mar, 2022

Un bébé âgé de 6 mois a subi une transplantation cardiaque, ainsi qu’une greffe de tissu thymique afin de prévenir le rejet du nouvel organe [1]. Selon les médecins de l’université de Duke, le nourrisson se porte bien. La greffe a été pratiquée l’été dernier.

Le thymus joue « un rôle essentiel dans la construction du système immunitaire » [2]. Les médecins se sont demandé si l’implantation d’un tissu thymique correspondant à un organe donné pouvait aider celui-ci à survivre sans que le receveur ait besoin de prendre des médicaments anti-rejet toxiques.

Après avoir constaté que les implants de thymus semblent fonctionner comme ils l’espéraient, c’est-à-dire qu’ils produisent des cellules immunitaires qui ne considèrent pas le nouveau cœur de l’enfant comme un tissu étranger, les médecins envisagent de le sevrer des médicaments immunosuppresseurs.

Selon le Dr Joseph Turek, chef du service de chirurgie cardiaque pédiatrique qui a opéré le petit Easton Sinnamon, d’Asheboro, en Caroline du Nord, « si cette méthode fonctionne, elle pourrait être tentée pour d’autres greffes d’organes, et pas seulement pour le cœur ».

Easton était un candidat pour cette transplantation expérimentale parce qu’il souffrait de deux problèmes de santé distincts. Né avec des malformations cardiaques que les interventions chirurgicales pratiquées juste après la naissance n’ont pas réussi à résoudre, il souffrait aussi d’infections récurrentes. Le signe que son thymus ne fonctionnait pas correctement.

 

[1] Les chirurgiens ont d’abord implanté son nouveau cœur. Environ deux semaines plus tard, le nourrisson a subi une deuxième opération pour implanter le tissu thymique traité. Son propre thymus, partiellement fonctionnel, a été retiré afin de permettre aux nouvelles cellules immunitaires de s’implanter.

[2] Il stimule la fabrication de lymphocytes T. Certains bébés naissent sans thymus. Les chercheurs ont également travaillé avec Enzyvant Therapeutics pour mettre au point des implants de tissus thymiques cultivés en laboratoire afin de traiter cette maladie rare.

Source : Medical Xpress, Lauran Neergaard (08/03/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres