Don de gamètes : l’Agence de Biomédecine persiste depuis 2008

Publié le : 11 mai 2016

Depuis 2008, l’Agence de Biomédecine déploie des campagnes de communication sur le don d’ovocytes et  le don de sperme. Elle réitère cette année du 19 mai au 5 juin, puisque « plus de 3000 nouveaux couples se sont inscrits pour bénéficier d’un don ».

 

L’Agence de Biomédecine se félicite des mesures prises ces 5 dernières années :

  • « le don est possible sur tout le territoire avec 27 centres de don de spermatozoïdes et 28 centres de don d’ovocytes »
  • « les donneuses bénéficient d’une prise en charge effective à 100% des actes médicaux liés au don, pour 6 mois ainsi que les frais non médicaux engagés à l’occasion du don »
  • « le financement de l’activité des centres est renforcé »
  • Depuis fin 2015, « les personnes n’ayant pas procréé peuvent devenir donneur » et conserver pour eux une partie des ovocytes ou du sperme.

 

Ces mesures ont eu pour effet une augmentation de 40% des donneuses d’ovocytes, tandis que le nombre de donneurs de sperme est resté stable. Suite aux campagnes de communication, 33% des français se sont déclarés « prêts à faire un don de gamètes ».

 

Note de Gènéthique : Le don de gamètes n’est pas sans poser de problèmes éthiques :

 

 

<p>News press (10/05/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres