Dix-sept donneurs de spermes britanniques ont engendré plus de cinq cents enfants

Publié le 8 Mai, 2018

Cinq cents enfants issus de seulement dix-sept pères[1], ces nouveaux chiffres de l”Human Fertilization and Embryology Authority (HFEA) révèlent un risque très important d’incestes et de gènes défectueux. En effet des frères et sœurs pourraient être parents sans connaître leur lien de parenté. Si le père leur a transmis un risque héréditaire de cancer, par exemple, les risques pour l’enfant sont d’autant plus importants. Par exemple, « en 2013, il a été révélé que le donneur de sperme danois Henrik Koch a peut-être transmis involontairement une maladie cancéreuse à 50% de ses enfants ».

 

Actuellement les donneurs de sperme britanniques sont testés pour quelques maladies (VIH, hépatites B et C, maladie de Creutzfeldt-Jakob, maladie de Huntington et fibrose kystique), mais des associations militent pour un dépistage beaucoup plus large : « Nous exhortons les régulateurs à prendre des mesures et à inclure le dépistage héréditaire de la mutation du gène du cancer dans le processus de don de sperme et d’ovules ».

 

Mais Allan Pacey, professeur d’andrologie à l’Université de Sheffield, a déclaré que la mise en place d’un dépistage supplémentaire ferait risquer une pénurie de donneurs : « Il n’y a pas de donneur parfait » a-t-il déclaré « tout le monde a quelque chose de défectueux ».

 

[1] Entre 1991 et 2015 :

  • 17 hommes ont engendré au moins 30 bébés chacun.
  • 104 hommes ont engendré entre 20 et 29 bébés chacun.
  • 1557 hommes ont engendré entre 10 et 19 bébés.
  • plus de 6000 hommes ont engendré jusqu’à 9 bébés chacun.

Daily Mail, Miles Dilworth (07/05/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

France : un tribunal rejette une demande de PMA post mortem
/ PMA-GPA

France : un tribunal rejette une demande de PMA post mortem

Le 4 avril, le tribunal administratif de Rennes a rejeté la demande d’une femme qui souhaitait récupérer les gamètes de ...
Changement de genre : l’Allemagne autorise « l’autodétermination » dès 14 ans
/ Genre

Changement de genre : l’Allemagne autorise « l’autodétermination » dès 14 ans

Le 12 avril, le Bundestag, la chambre basse du parlement allemand, a adopté une loi autorisant « l’autodétermination de genre » ...
Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres