Diagnostic prénatal : ils accusent le CHU de Québec de ne pas avoir détecté la maladie de leur fille

Publié le 25 Jan, 2021

Le 13 janvier, les parents de Manon ont déposé un recours devant la Cour supérieure de Québec : ils « réclament près de 10 millions de dollars au CHU de Québec et à un médecin généticien pour ne pas avoir détecté l’anomalie chromosomique de leur fille lors d’un dépistage prénatal ».

Manon est aujourd’hui âgée d’une dizaine d’années. Durant sa grossesse, la mère de Manon a été étroitement surveillée, du fait de son âge (elle avait plus de 35 ans). Elle a notamment réalisé une amniocentèse, suite à laquelle le généticien n’a pas « détecté le problème ». Dans le cas contraire, « le couple aurait choisi de ne pas mener la grossesse à terme ». Le diagnostic a été posé plusieurs mois après la naissance de Manon.

Durant ces premières années de vie, « les parents de Manon étaient persuadés que l’anomalie chromosomique n’était pas visible à l’amniocentèse faite à 17 semaines de grossesse ». Mais suite à la rencontre d’un généticien, ils suspectent « une faute médicale » et enclenchent les procédures judiciaires. Ils « estiment que leurs problèmes découlent des fautes qu’ils reprochent au Dr Gékas, et au personnel de laboratoire du CHU de Québec» : outre les dépenses liées aux soins de leur fille, leurs propres problèmes de santé développés suite à l’annonce du diagnostic, l’impact sur leurs vies professionnelles respectives et leur éloignement conjugal. Si l’anomalie avait été détectée en prénatal, « Manon ne serait jamais venue au monde et les dommages auraient ainsi été évités », écrivent-ils dans leur demande introductive d’instance.

 

Source : Radio Canada, Louis Gagné (22/01/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à ...
Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence
/ Genre

Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence

Le 10 avril, la pédiatre anglaise Hilary Cass a publié un rapport sur les services de prise en charge des ...
Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable
/ IVG-IMG

Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable

Selon la Cour suprême de l’Arizona, la loi datant de 1864 et interdisant la quasi-totalité des avortements est applicable ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres