Des embryons humains clonés ?

Publié le : 26 novembre 2001

Une entreprise privée américaine, Advanced Cell Technology (ACT), bien connue pour ses travaux ambigus en matière de clonage, affirme avoir produit des embryons humains par clonage. Les chercheurs ont prélevé des cellules de peau sur des volontaires, dont ils ont introduit le noyau porteur du patrimoine génétique dans des ovules donnés par 8 femmes  âgées de 24 à 32 ans. Cette technique de transfert de noyau a permis d’aboutir à la création de 19 œufs humains dont 3 seulement ont poursuivi leur développement jusqu’à trois jours, c’est à dire 6 cellules. Le but  des chercheurs est donc de transformer des embryons au stade primitif en « usine à pièces de rechange ». Rappelons que les cellules issues de cette technique du clonage thérapeutique , les fameuses cellules souches sont à l’origine de tous les organes du corps humain (neurone, pancréas, foie, sang, peau, muscle…).  Elles constituent donc un enjeu majeur pour la recherche mondiale en entrouvrant la porte à des perspectives thérapeutiques dans le domaine de la médecine régénératrice personnalisée. En effet, les « tissus de rechange » seraient parfaitement compatibles car directement prélevés sur la peau du malade lui même. 
Le principaux travaux réalisés sur le sujet sont pratiqués dans des laboratoires publics, et seule une dizaine d’entreprises privées développent des recherches dans ce domaine, parmi lesquelles ACT. Les médicaments issus de ces recherches pourraient représenter un marché potentiel de 10 à 50 milliards de dollars dans cinq à dix ans. 
Par ailleurs, Advance Cell Technology affirme avoir réussi à induire le développement embryonnaire d’un ovule humain sans aucune fécondation ni clonage, mais en soumettant l’ovule à un choc chimique. C’est ce qu’on appelle : la parthénogénèse . Les chercheurs ont cette fois-ci obtenu des embryons de 5 à 10 jours mais au patrimoine génétique incomplet.
En France, le Parlement doit examiner au début de l’année prochaine la nouvelle loi sur la bioéthique. Jacques Chirac s’est prononcé contre le clonage thérapeutique et Lionel Jospin, pour. Quant aux français ; ils se sont déclarés à  93% contre le clonage thérapeutique dans un récent sondage. 
Jean-François Mattéi, souhaite quant à lui l’adoption rapide d’une législation internationale « avec des sanctions relevant d’un tribunal pénal international » pour empêcher le clonage humain. Axel Kahn, quant à lui reste prudent en affirmant « Est-ce que cet embryon peut vraiment être à la source de cellules à utilisation thérapeutique voir même pourrait-il se développer en bébé ? On n’a aucune indication pour le dire à partir de cette annonce qui est aussi tout à fait publicitaire ».
La Grande Bretagne a autorisé la recherche sur le clonage thérapeutique . La Maison Blanche, elle, a rappelé hier que le président Georges W. Bush est opposé à « 100% »  au clonage humain. L’administration Bush proscrit d’ailleurs le financement public de ces investigations. Notons enfin en Italie une réprobation générale au clonage d’embryons humains. Seule le laboratoire du Téléthon italien se félicite des perspectives thérapeutiques de cette pratique.

<p>Le Figaro 26/11/01 – La Croix 26/11 – Libération 26/11/01 – La Tribune 26/11/01 – Le Nouvel Observateur 26/11/01 – Courrier international 26/11/01 - Zénith 25/11/01 – Radio Canada 25/11/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres