Des « Changements à venir » pour l’Agence de biomédecine

Publié le 17 Mai, 2015

Sophie Caillat-Zucman, immunologiste, est « envisagée pour présider le conseil d’administration de l’Agence de biomédecine ». Elle a été auditionnée le 13 mai par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, et se dit « consciente des changements à venir de l’agence » :

 

  • La première mission de l’ABM reste celle du « pilotage de l’organisation des greffes ». Dans ce cadre, Sophie Caillat-Zucman veut « poursuivre l’action de l’agence sur l’augmentation de l’activité de greffe d’organes », notamment les dons de son vivant et les prélèvements dits « Maastricht 3 », « sur des personnes décédées dans le cadre d’une limitation ou d’un arrêt thérapeutique ».
  • Par ailleurs « de nouvelles compétences et missions seront prochainement confiées à l’agence ».
  • Enfin, « l’ABM devra participer aux travaux sur le bilan de la loi de bioéthique et à la préparation d’états généraux en la matière ».

Hospimedia (15/05/2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres