Des cellules souches hématopoïétiques générées à partir d’iPS

Publié le 11 Déc, 2023

Des chercheurs sont parvenus à produire in vitro des cellules souches hématopoïétiques humaines, à partir de cellules adultes reprogrammées en cellules iPS. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Cell Stem Cell [1].

Des cellules essentielles

« Fondatrices de nos systèmes sanguin et immunitaire », les cellules souches hématopoïétiques (CSH) sont « responsables du renouvellement quotidien de toutes nos cellules sanguines ». Elles peuvent ainsi être transplantées pour traiter des cancers du sang comme les leucémies. Or, « la demande de greffons a considérablement augmenté au cours des dernières décennies ».

Chez l’adulte on trouve les CSH dans la moelle osseuse, « mais en très petites quantités ». C’est « très tôt au cours du développement » qu’elles sont produites au niveau de l’aorte de l’embryon, à partir d’un type particulier de cellules endothéliales [2].

Un système de culture qui fait appel aux embryoïdes

Le système développé par les chercheurs permet de générer des cellules souches hématopoïétiques « transplantables, greffables et totalement fonctionnelles en une seule étape, sans co-culture et sans aucune modification du génome ». Toutefois, il requiert des « structures tri-dimensionnelles appelées corps embryoïdes » (cf. Embryoïdes : l’ABM propose une « troisième voie » pour « encadrer » les recherches).

Injectés dans des souris immunodéprimées, et donc susceptibles « d’accepter des greffes de cellules humaines sans rejet », « les corps embryoïdes donnent des cellules qui s’installent dans la moelle osseuse et forment une population hématopoïétique robuste, transplantable en série, capable de produire tous les types de cellules sanguines différenciées [3] ».

« Les mêmes caractéristiques que les CSH »

Ces cellules présentent « les mêmes caractéristiques que les CSH », résument les chercheurs. Elles « ressemblent du point de vue de l’activité génique, aux cellules souches hématopoïétiques trouvées naturellement dans l’aorte embryonnaire humaine autour du 35e jour de développement », indiquent-ils.

« Pour les scientifiques, ces résultats démontrent qu’il est possible de répliquer l’usine de fabrication de cellules souches hématopoïétiques à visée thérapeutique à partir d’iPS ». Par ailleurs, cette découverte permettra « d’identifier les régulateurs clés de la production de CSH au cours du développement humain », affirment-ils.

 

[1] Generation of transgene-free hematopoietic stem cells from human induced pluripotent stem cells. Olivier Piau, Mathias Brunet-Manquat, Bruno L’Homme, Laurence Petit, Brigitte Birebent, Christine Linard, Laetitia Moeckes, Thomas Zuliani, Hélène Lapillonne, Marc Benderitter, Luc Douay, Alain Chapel, Laurence Guyonneau-Harmandand Thierry Jaffredo. Cell Stem Cell. https://doi.org/10.1016/j.stem.2023.11.002

[2] Les cellules endothéliales sont les cellules qui tapissent les parois des vaisseaux sanguins.

[3] globules rouges, globules blancs, lymphocytes…

Source : CNRS (07/12/2023)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres