Des cellules iPS pour réparer le cœur

Publié le 7 Mai, 2008

Selon une étude parue dans le journal Stem Cells, des chercheurs de l’université de Californie (Los Angeles) auraient réussi à obtenir, chez la souris, les trois types de cellules cardiovasculaires nécessaires pour réparer le cœur et les vaisseaux sanguins à partir de cellules iPS.

Pour le Dr Robb MacLellan, co-auteur de l’étude, les cellules iPS – qui ne présentent pas les mêmes problèmes que les cellules embryonnaires (rejet du système immunitaire, développement de tumeurs…) – « sont l’avenir de la médecine régénérative ». Par cette découverte, il espère avoir fait un premier pas vers de nouvelles thérapies, bien qu’il reste encore des obstacles à surmonter dans l’utilisation de cellules iPS en clinique.

Il regrette par ailleurs que la Californie utilise300 millions de dollars chaque année pour financer des recherches sur le clonage humain.

Rappelons que les cellules iPS sont issues de cellules adultes et ont les mêmes propriétés que les cellules embryonnaires, c’est-à-dire qu’elles sont capables de se transformer en de nombreux types de cellules du corps humain.

Lire l’étude en ligne

Life news 30/04/08 – Science Daily.com 01/05/08 – Bio News 06/05/08

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres