Cyberattaque : un nouvel hôpital francilien pris pour cible

Publié le 5 Déc, 2022

L’établissement hospitalier de Versailles est la cible d’une cyberattaque depuis samedi soir. Elle a visé « la totalité de l’établissement, dont l’hôpital André-Mignot, la maison de retraite Despagne et l’hôpital Richaud à Versailles » : 3000 soignants et 700 patients sont concernés. Fin août c’était le Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes qui était victime de hackers (cf. Cyberattaque : des données de santé de l’hôpital de Corbeil Essonne divulguées).

L’hôpital André Mignot a été contraint de déclencher son plan blanc. Les activités du bloc opératoire ont été déprogrammées en partie. Du personnel a dû être mobilisé dans les services de réanimation et de soin continu, et du matériel « amené en renfort ». En effet, « il faut plus de monde pour surveiller les patients en service de réanimation, il faut une personne devant chaque chambre pour surveiller les écrans », a expliqué François Braun, ministre de la santé. Six patients, trois en service de réanimation et trois en néonatalogie, ont dû être transférés. D’autres transferts pourraient avoir lieu, indique le ministre.

Dimanche soir l’attaque n’était pas encore « circonscrite ». L’établissement avait été pris pour cible au cours des mois derniers, mais les attaques avaient pu être « déjouées » alors. Le parquet de Paris a ouvert « une enquête préliminaire pour tentative d’extorsion, accès et maintien dans un système numérique mis en œuvre par l’Etat, introduction de données et entrave à ce système, le tout en bande organisée ». Une rançon a été réclamée par les hackers. « Nous n’avons pas l’intention de la payer », affirme Richard Delepierre, coprésident du conseil de surveillance de l’établissement.

Complément du 26/12/2022 : Pour assumer sa “responsabilité populationnelle” “sans faire courir de risque aux équipes“, le CH de Versailles fonctionne depuis l’attaque à 60% de sa capacité, a précisé Pascal Bellon, son directeur.

L’enquête est toujours en cours. L’établissement ne sait pas encore si des données ont été perdues, ni dans quelle mesure.

Sources : AFP (04/12/2022) ; AFP (05/12/2022) ; Hospimedia (21/12/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres