Croatie : sur la piste d’un trafic de FIV

Publié le : 18 juillet 2003

L’agence de presse nationale croate, Hina, révèle que 5 personnes, dont un gynécologue réputé de Zagreb et son associé, ont été mises en accusation dans une affaire de fécondations in vitro illégales. D‘après l’enquête de la commission du ministère de la santé, ces personnes auraient pratiqué des « cas injustifiés et illégaux de fécondations in vitro ».

<p>Hina News Line 16/07/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres