CRISPR: Des scientifiques américains tentent de modifier l’ADN des spermatozoïdes humains

Publié le 23 Août, 2019

Une nouvelle façon de modifier l’ADN humain ? Des scientifiques du Weil Cornell Medicine à New York utilisent CRISPR pour tenter de modifier des gènes dans les spermatozoïdes humain. Ils cherchent à prévenir les troubles causés par des mutations génétiques transmises par les hommes, notamment certaines formes d’infertilité masculine. Si les expériences n’ont pas encore abouties, elles soulèvent des questions. 

 

Si Gianpiero Palermo, qui dirige l’équipe, affirme que « si nous pouvons éliminer un gène en particulier, […] ce serait un avantage majeur pour la société », d‘autres estiment que ce genre de recherche est inutile, car il existe d’autres moyens de prévenir les maladies génétiques. Selon Françoise Baylis, bioéthicienne à l’Université Dalhousie au Canada conseillant l’Organisation mondiale de la santé sur la modification génétique, la modification de l’ADN du sperme humain soulève les mêmes questions troublantes que celle des embryons. « Peu importe que vous manipuliez l’embryon ou le sperme, la question est de savoir quel genre de monde vous créez alors que vous vous engagez sur la voie de la manipulation de la génétique humaine. Nous sommes sur le point de voir des parents potentiels contrôler la génétique de leur progéniture. » 

 

Ben Hurlbut, bioéthicien à l’Arizona State University de Tempe explique qu’ « il y a lieu de s’inquiéter avant même d’entreprendre cette recherche. Une fois ces techniques mises au point, il devient beaucoup plus difficile de les gouverner. Si vous avez fait le travail difficile de développer la recette, quelqu’un d’autre peut faire le gâteau » conclutt-il.

 

Si la mesure semble difficile à réaliser (en raison de la difficulté à atteindre l’ADN dans un spermatozoïde), les scientifiques espèrent y parvenir. « Je sais que les choses peuvent devenir dangereuses et dégénérer rapidement », explique June Wang, technicienne de laboratoire qui mène les expériences, « mais d’un autre côté, je pense que le CRISPR peut faire beaucoup. Il a beaucoup de potentiel. »

NPR (22/08/2019) – Scientists Attempt Controversial Experiment To Edit DNA In Human Sperm Using CRISPR

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres