Cornée artificielle : un patient recouvre la vue

Publié le : 21 janvier 2021

Une société israélienne de dispositifs médicaux ophtalmiques, CorNeat Vision, a mis au point « un nouveau type de cornée artificielle qui s’intègre directement dans la paroi de l’œil ». La semaine dernière, l’équipe composée de médecins et de chercheurs a annoncé avoir implanté avec succès le dispositif, appelé KPro, chez un patient de 78 ans atteint de cécité bilatérale depuis 10 ans. Le patient opéré par le professeur Irit Bahar, du Rabin Medical Center en Israël, aurait été « capable de distinguer les visages des membres de sa famille et de lire les chiffres d’un tableau le lendemain de son opération ».

La cornée est la partie antérieure transparente de l’œil, qui recouvre et protège l’iris et la pupille. Lorsque la cornée est endommagée de manière irrémédiable par une maladie ou une blessure, elle entraîne la cécité. Actuellement, le traitement consiste à « transplanter une cornée saine provenant d’un donneur » et le manque de greffons a conduit les chercheurs à examiner la possibilité de fabriquer des cornées artificielles. « La cornée est le tissu le plus prélevé sur donneur décédé et c’est l’une des greffes d’organe les plus fréquentes au monde » d’après l’Agence de la biomédecine. Le patient israélien avait subi quatre transplantations de cornées humaines, qui s’étaient à chaque fois soldées par un échec.

Une nouvelle technologie sans recours à des tissus humains

Jusqu’à maintenant, le développement de cornées artificielles nécessitait l’utilisation de tissus humains « pour soutenir la connexion entre le dispositif artificiel et les parties de l’œil humain ». Le dispositif mis au point par CorNeat Vision ne nécessite lui aucune utilisation de tissu. La jupe de la cornée est constituée d’un matériau biomimétique « capable de stimuler la prolifération cellulaire, de manière à ce qu’elle s’intègre parfaitement dans les tissus humains ». Le matériau « permettant l’infiltration de fibroblastes et de collagène » est protégé par un brevet. Selon les chercheurs, son intégration « complète » peut être réalisée « quelques semaines après l’opération ».

« Nous prévoyons de lancer une deuxième étude plus tard cette année avec des indications plus larges pour faire approuver notre cornée artificielle comme traitement de première ligne », a déclaré le co-fondateur de CorNeat Vision, Gilad Litvin. En Israël, la même intervention est déjà prévue pour dix patients quand deux essais doivent être menés au Canada ce mois-ci. Six essais sont également « en cours d’approbation » en France, aux États-Unis et aux Pays-Bas. Et en Chine, une étude « incluant 60 à 70 patients » doit commencer cette année.

D’après les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, « 36 millions de personnes seraient atteintes de cécité, et 2 millions de nouveaux cas seraient signalés chaque année ». La principale origine de cécité est la cataracte non opérée. Les glaucomes sont également fréquemment en cause.

Sources : Medical Xpress, Bob Yirka (20/01/2021) ; Siècle digital, Valentin Cimino (21/01/2021) ; Trust my Science – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres