Contraception : le paradoxe français

Publié le : 5 janvier 2005

Dans son bilan de l’année 2004, le Quotidien du Médecin revient sur la mise sur la marché de 2 nouveaux moyens de contraception utilisant une voie non orale. En janvier, un patch hebdomadaire baptisé Evra était commercialisé. En avril c’était au tour d’un anneau vaginal : Nuva Ring. 

Par ailleurs, une étude publiée en 2004 montrait que les françaises étaient "les championnes du monde de l’utilisation d’un moyen de contraception". En même temps, une autre étude chiffrait à 200 000 le nombre d’avortements en France, chiffre élevé et qui ne diminue pas.

Enfin,  en juillet dernier, un arrêté ministériel autorisait l’interruption volontaire de grossesse en ville. De manière toujours paradoxale on estime à 50 000 le nombre d’avortements médicamenteux prévisibles par an.

Le Quotidien du Médecin (Dr Guy Benzadon) 05/01/05

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres