Contraception forcée : 67 Groenlandaises poursuivent le Danemark

Publié le 3 Oct, 2023

Le 2 octobre, un groupe de 67 femmes du Groenland a déposé une demande d’indemnisation auprès du Gouvernement danois suite à une campagne de contraception forcée menée dans les années 1960. Un programme mené dans l’objectif de limiter les taux de natalité au sein de la population autochtone du Groenland, un territoire alors sous tutelle de Copenhague. Au total, entre 1966 et 1970, environ 4500 femmes se sont vu poser un stérilet par le Gouvernement danois sans qu’elles le sachent ou y consentent. A la fin de l’année 1969, cela concernait 35 % des femmes du territoire qui auraient pu avoir des enfants.

Jusqu’à récemment, des gynécologues groenlandais ont retrouvé des stérilets chez des femmes ne se doutant pas de leur présence. Dans certains cas, les dispositifs posés étant trop gros pour le corps des jeunes filles, et elles ont subi de graves complications de santé. Certaines sont même devenues stériles.

Une commission mise en place par les gouvernements danois et groenlandais doit rendre ses conclusions en mai 2025. Mais, les femmes les plus âgées atteignant l’âge de 80 ans, les plaignantes souhaitent être indemnisées dès maintenant. Elles réclament 300.000 couronnes, c’est-à-dire environ 40.200 euros chacune.

Mads Pramming, l’avocat représentant les femmes, a annoncé qu’en cas de refus par le Gouvernement, le groupe porterait l’affaire devant les tribunaux.

Complément du 05/03/2024 : Le 4 mars, un groupe de 143 femmes groenlandaises a intenté une action en justice contre le Gouvernement danois affirmant qu’elles s’étaient vues poser un stérilet sans leur consentement entre 1966 et 1970. Elles réclament une indemnisation d’un total de 43 millions de couronnes danoises soit environ 5,5 millions d’euros.

 

Source : BBC, Christy Cooney (03/10/2023) ; The Guardian, Miranda Bryant (04/03/2024) – Photo : iStock

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres