Contraception et tumeurs au cerveau : le médicament ne sera pas retiré du marché

Publié le 4 Déc, 2018

Androcur provoque des tumeurs au cerveau, le fait est avéré. Cependant, le médicament ne sera pas retiré du marché : l’Agence du médicament (ANSM) a annoncé lundi que les patients devraient seulement signer un accord de soin avant de commencer le traitement.

 

Généralement prescrit pour des maladies hormonales[1], ce médicament, produit par Bayer, « augmente le risque de développer des méningiomes, une tumeur au cerveau » : au bout de six mois de traitement, le risque est multiplié par 7, au bout de cinq mois de traitement, le risque est multiplié par 20.

 

Note de la rédaction : Androcur est souvent prescrit contre l’acné, l’hirsutisme ou l’endométriose. Mais le médicament est aussi utilisé comme contraceptif (Diane, Diane 35) en association avec l’éthinylestradiol, même si Bayer n’a pas reçu d’autorisation de mise sur le marché pour cette indication.

Libération (03/12/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à ...
Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence
/ Genre

Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence

Le 10 avril, la pédiatre anglaise Hilary Cass a publié un rapport sur les services de prise en charge des ...
Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable
/ IVG-IMG

Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable

Selon la Cour suprême de l’Arizona, la loi datant de 1864 et interdisant la quasi-totalité des avortements est applicable ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres