Congélation d’ovocytes : R. Frydman veut changer la loi

Publié le 5 Nov, 2010

Les médias se penchent sur la question de la congélation des ovocytes après l’annonce de la naissance de jumeaux à partir d’ovocytes congelés à l’hôpital Antoine-Béclère de Clamart dans le service du Pr. René Frydman (Cf. Synthèse de presse du 04/11/10). Avec d’autres médecins, ce dernier profite de cette annonce médiatique pour demander l’autorisation, dans la loi de bioéthique, de la vitrification ovocytaire, une technique de congélation ultra-rapide des ovocytes (Cf. Synthèse de presse du 20/05/10).

La préservation d’ovocytes par congélation lente est autorisée par la loi mais non la vitrification, actuellement interdite dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation (AMP), parce qu’elle impliquerait une expérimentation indirecte sur l’embryon, laquelle est proscrite par la loi. Pour René Frydman "la vitrification reste interdite en France du fait d’un imbroglio juridico-politique et idéologique qui a mis notre pays en retard dans l’innovation thérapeutique par rapport à l’ensemble des autres pays". En utilisant la congélation lente, René Frydman n’est pas sorti du cadre défini par la loi mais il ne cache pas son intention, par cette première médicale, de "secouer le cocotier" et "d’éclaircir une situation législative qui n’est pas claire". Son souhait semble être entendu puisque le projet de loi de bioéthique prévoit d’autoriser la vitrification (Cf. Synthèse de presse du 28/10/10).

Dans L’Express.fr, Jean Leonetti salue ces naissances : "on vient de franchir une étape qui va améliorer l’aide médicale à la procréation". Il considère que la loi doit changer pour permettre l’introduction de nouvelles techniques d’AMP sous réserve de leur innocuité, de leur fiabilité et efficacité et de leur reproductibilité. Avec près de 1000 enfants déjà nés dans le monde à partir d’ovocytes congelés, Jean Leonetti estime qu’ "on a le recul nécessaire pour considérer que cette technique est sûre". Enfin, il juge que la vitrification permettra de réduire le nombre d’embryons congelés (Cf. Synthèse de presse du 22/06/10).

Le Monde.fr 04/11/10 – L’Express.fr (Julie Saulnier) 04/11/10 – La Croix (Marine Lamoureux) 04/11/10 – Rue89 (Chloé Leprince) 04/11/10 – Sciences et Avenir.fr (Cécile Dumas) 04/11/10

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres