Comprendre l’infertilité masculine avec la levure ?

Publié le : 31 août 2010

Des chercheurs de l’Inserm, du CNRS et de l’Université Joseph-Fourier à Grenoble ont découvert que le processus de formation des spermatozoïdes est similaire à la sporulation chez la levure (un champignon unicellulaire). Celle-ci produit par méiose des cellules condensées (spores) capables de résister à des conditions particulières. D’un point de vue moléculaire, ce processus de sporulation de la levure est le même que celui de la spermatogenèse chez la souris.

Au cours de la formation des spermatozoïdes, l’ADN constituant les chromosomes "est compacté au point de perdre 90% de son volume" : ce mécanisme se fait par la perte des histones, molécules autour desquelles l’ADN est enroulé, qui sont remplacées par des protamines, molécules plus petites. Ces modifications, chez les mammifères, sont amorcées par une réaction chimique qui initie aussi, chez la levure, la formation des spores qui ont pour rôle de protéger le patrimoine génétique de la levure. Les chercheurs comptent étudier la levure pour mieux comprendre les cas d’infertilité masculine liés à une spermatogenèse défectueuse.

Le Monde 21/08/10 – Futura-sciences.com (Claire Peltier) 19/08/10 – Techno-sciences.net 20/08/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres