Chypre : une clinique fermée pour trafic d’ovules

Publié le : 15 septembre 2010

Petra House, une clinique chypriote de fertilisation, filiale d’un centre américain réputé, a été fermée par la police pour "commerce illégal d’ovules". Trois Ukrainiennes avaient en effet révélé avoir vendu leurs ovules, ce qu’interdit la loi chypriote. La presse a avancé le chiffre de 1 500 euros par ovule prélevé. La clinique avait également omis de communiquer aux organismes compétents les informations concernant la traçabilité des embryons et gamètes.

Mi-mai 2010, l’équipe médicale a mystérieusement disparu. "Le staff est introuvable et le sort de nos embryons un grand mystère", indique une cliente italienne de la clinique pour qui l’on devait pratiquer une fécondation in vitro avec des ovules provenant de jeunes femmes venant de Russie et d’Europe de l’Est. Alors que l’Italie interdit la fécondation hétérologue depuis 2004, Chypre est devenue un lieu important de tourisme procréatif pour les couples italiens.

Le Quotidien du médecin 13/09/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres