Chromosome Y altéré avec l’âge : risque accru de cancer ?

Publié le : 23 octobre 2014

Lors du dernier congrès annuel de l’American Society of Human Genetics (ASHG) à San Diego, des généticiens ont présenté les résultats d’une étude selon laquelle « la perte du chromosome Y liée au vieillissement […] est associée à un risque augmenté de cancer et à un décès plus précoce« . Selon l’équipe du Dr Lars Forsberg, cette découverte « pourrait expliquer pourquoi les hommes ont tendance à vivre moins longtemps que les femmes et à présenter davantage de cancers non liés au sexe« .  

 

Concrètement, l’équipe a analysé 1 153 prélèvements sanguins d’hommes âgés de 70 à 84 ans suivis pendant plus de 40 ans. Au final, les généticiens ont constaté que « les sujets qui présentaient une fraction significative de perte du chromosome Y vivaient en moyenne 5,5 ans de moins. La mortalité par cancer était aussi plus élevée« . Ce chromosome pourrait ainsi avoir une fonction dans la prévention des tumeurs. 

 

Pour la généticiens, « ces résultats ouvrent la porte au développement d’un test sanguin pour dépister précocement le risque de cancer chez les hommes« . 

<p>Le Quotidien du Médecin 23/10/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres