Chine : incitations financières pour promouvoir le don d’organes ?

Publié le : 3 mai 2011

Selon l’agence de presse du gouvernement chinois Xinhua, le vice ministre de la santé, Huang Jiefu, a proposé aux donneurs d’organes des compensations financières comme la réduction du coût de leur séjour à l’hôpital ou le paiement de leurs funérailles pour encourager le don d’organes. "D’autres compensations financières pourraient également être envisagées, telles que des remises d’impôt, l’assurance maladie ou la suppression des frais de scolarité pour les membres de la famille des donneurs", aurait déclaré Huang Jiefu.

Chaque année, près de 1,5 million de personnes ont besoin d’une greffe en Chine, mais 10 000 en obtiennent une. De nombreux organes sont encore prélevés sur des condamnés à mort. En 2007, la Chine avait interdit les greffes d’organes à partir de donneurs vivants excepté entre époux et membres d’une même famille. En 2009, elle a toutefois créé un système national pour coordonner les dons d’organes après la mort afin de lutter contre un marché noir d’organes florissant.

Bioedge (Jared Yee) 29/04/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres