Cellules souches adultes : une fillette guérie

Publié le 10 Mai, 2011

Une opération chirurgicale à partir de cellules souches adultes s’est avérée vitale pour une une fillette de 10 ans qui avait développé, à l’âge d’un an, un caillot de sang dans le vaisseau reliant son intestin et son foie, ce qui était potentiellement mortel en cas d’hémorragie.

Michael Olausson, chirurgien au Sahlgrenska University Hospital à l’université de Göteborg en Suède, a utilisé le vaisseau sanguin d’un donneur dont il a retiré les tissus et l’ADN avant de l’ensemencer de cellules souches issues de la moelle osseuse de la fillette afin de générer un vaisseau sain. "Nous avons effectué l’opération il y a maintenant trois mois et le résultat était très bon, sans complications graves. […] La jeune fille est en bonne santé et nous croyons que son pronostic est très bon. Puisque la veine a été produite avec ses propres cellules souches, elle n’a pas besoin de prendre de médicaments empêchant le rejet", a déclaré Michael Olausson. Selon lui, des recherches plus poussées pourrait permettre de régénérer d’autres organes et des artères.

En 2008, un procédé similaire avait été utilisé à Barcelone par des chirurgiens qui avaient produit une nouvelle trachée pour une femme de 30 ans dont les voies respiratoires avaient été endommagées par la tuberculose (Cf. Synthèse de presse du 19/11/08). Un enfant britannique avait également bénéficié, en 2010, d’une greffe de trachée reconstituée à partir de ses propres cellules souches (Cf. Synthèse de presse du 23/03/10).

Bloomberg (Rob Waters) 09/05/11

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres