Bioéthique : large mobilisation citoyenne

Publié le 8 Fév, 2011

Une forte mobilisation citoyenne marque le début de la discussion parlementaire du projet de loi de bioéthique. De nombreuses associations et professionnels s’investissent dans le débat, marqué ces derniers jours par la parution dans la presse de tribunes, pétitions, interpellations des parlementaires, etc.

La question de la recherche sur l’embryon humain est au coeur de cette mobilisation. Si plusieurs chercheurs, comme Marc Peschanski, directeur du laboratoire I-Stem à Evry, veulent un régime d’autorisation, plusieurs organisations insistent sur le respect dû à l’embryon humain,  demandent l’interdiction de la recherche et s’alarment de l’influence des chercheurs dans ce domaine. Marc Peschanski récuse tout lobbying collectif des chercheurs pour obtenir un régime d’autorisation. Philippe Menasché, directeur de l’unité de thérapie cellulaire en pathologie cardiovasculaire à l’hôpital européen Georges Pompidou, déplore la préconisation du projet de loi de conserver l’interdiction de la recherche sur l’embryon humain : "c’est une décision contradictoire à l’heure où l’on veut une France qui gagne et qui participe à la compétition internationale". Le généticien Axel Kahn défend aussi la recherche sur l’embryon humain qu’il considère "légitime et nécessaire". "Même si je considère que l’embryon est une personne, ça n’est pas un argument pour ne pas faire de recherche, vu que l’on fait de la recherche à tous les âges de la personne humaine" affirme-t-il.

Pour l’Alliance pour les droits de la vie (ADV) et la Fondation Jérôme Lejeune, il est à craindre que le maintien d’une interdiction de principe de la recherche sur l’embryon humain n’aille de pair avec un assouplissement important des conditions de dérogations à cette recherche de sorte que le champ d’expérimentation sur l’embryon se trouve encore élargi ( Cf. Synthèse de presse du 07/01/11).

Des citoyens s’engagent aussi dans ce sens pour protéger l’embryon humain : Stanislas de Larminat, ingénieur à la retraite a lancé une pétition, ayant recueilli 11 000 signatures, demandant un moratoire sur la recherche embryonnaire (Cf. Synthèse de presse du 13/01/11. L’acteur Michael Lonsdale, qui le soutient, a appelé les députés et le grand public à un nécessaire "discernement". Il explique que la loi protège l’embryon de pingouin, mais pas l’embryon humain. "C’est malsain", conclut-il.

L’humoriste et chroniqueuse Frigide Barjot a également lancé, le 7 février 2011, un "appel aux députés sur les lois de bioéthique" demandant le maintien de l’interdiction de la recherche sur l’embryon humain, signé par une vingtaine de personnalités et ouverte au public. Entre autres signataires, on compte Claude Bébéar, Charles Beigbeder, Chantal Delsol, Rémi Brague, Alain Privat, Antoine Beauquier, Victor Loupan, Gérard Leclerc, Hermine de Clermont-Tonnerre, Marie-Noëlle Tranchant.

En outre, plus de 700 professionnels de la grossesse et de la naissance ont signé un appel pour sauver la médecine prénatale lancé par le Dr. Patrick Leblanc, gynécologue obstétricien à Béziers pour alerter sur les dérives eugéniques du diagnostic prénatal systématisé qui aboutit notamment à la suppression des foetus porteurs de trisomie 21 (Cf. Synthèse de presse du 27/01/11). Les associations réunies au sein du Collectif des Amis d’Eléonore font également entendre la voix des personnes handicapées au moyen de pétitions et de tribunes (Cf. Synthèse de presse du 28/01/11).

Enfin, Mgr. Dominique Rey, évêque de Fréjus Toulon, souligne que la controverse récurrente provoquée par l’usage de cellules souches issues de la destruction d’embryons humains "montre ‘en creux’ le malaise ‘intellectuel’ que les responsables politiques éprouvent avec raison sur un enjeu majeur de civilisation". En faisant le choix de revenir à la législation de 1994, "la France pourrait porter un message fort de civilisation qui serait cohérent avec la science et qui contribuerait par là même à réorienter la bioéthique au service des plus vulnérables".

La Croix (Marine Lamoureux) 08/02/11 –  Les Echos.fr 07/02/11 – Nouvelobs.com 08/02/11 – Le Point.fr 07/02/11 – Famille Chretienne.fr (Emmanuel Pellat) 07/02/11 – Le Quotidien du médecin 08/02/11 – Le Figaro.fr (Sandrine Cabut) 08/02/11 – La Depeche.fr (Philippe Rioux) 08/02/11 – diocese-frejus-toulon.com 07/01/11

Partager cet article

Synthèses de presse

Transidentité : « au détriment de la liberté d'expression, c'est la liberté de suppression qui prévaut »
/ Genre

Transidentité : « au détriment de la liberté d’expression, c’est la liberté de suppression qui prévaut »

281 personnalités dénoncent les propos tenus lors d’une « formation aux transidentités » dans une université française ce mois-ci ...
CRISPR : des porcs génétiquement modifiés bientôt sur le marché ?
/ Génome

CRISPR : des porcs génétiquement modifiés bientôt sur le marché ?

La société Genus a modifié génétiquement des porcs via CRISPR pour qu’ils puissent résister au syndrome dysgénésique et respiratoire porcin ...
Diabète : des scores de risque polygénique pour en prédire l’évolution
/ Génome

Diabète : des scores de risque polygénique pour en prédire l’évolution

Dans une étude publiée dans Nature, des chercheurs ont localisé 1289 marqueurs génétiques associés au diabète de type 2, dont ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres