Avortements en ville : des précisions

Publié le : 30 novembre 2004

Le journal Le Monde donne quelques précisions sur la circulaire "relative à l’amélioration des conditions de réalisation des interruptions volontaires de grossesses médicamenteuses en ville".

L‘avortement doit être pratiqué par un médecin qualifié en gynécologie médicale ou en gynécologie obstétrique ou bien posséder une "pratique régulière des IVG médicamenteuses dans un établissement de santé".

Cinq consultations sont nécessaires dont deux pour la prise de Mifépristone (RU 486) et de Misoprostol (prostaglandine) qui doivent être avalés en présence du médecin.

Les documents de remboursement assureront l’anonymat de la femme.

Le Monde 30/11/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres