Avortement médicamenteux : la FDA « assouplit » ses recommandations

Publié le : 31 mars 2016

La FDA[1] a « assoupli » ses recommandations concernant la pilule abortive : la dose recommandée de mifépristone est désormais de 200mg (contre 600mg auparavant). La dose étant diminuée, les effets secondaires ne justifient plus les visites médicales obligatoires. De plus le délai légal pour l’avortement médicamenteux est allongé de sept à dix semaines de grossesse.

 

Le RU 486 a été autorisé en 2000 aux Etats Unis. Depuis, la notice n’avait pas été modifiée, mais n’était pas respectée par les médecins qui suivaient « les consensus scientifiques ». La FDA a déclaré que sa décision était fondée uniquement sur des arguments scientifiques.

 

Les promoteurs de l’avortement se sont félicités de cette décision qui « comble le fossé entre la pratique et la règlementation ». Au contraire, les « opposants à l’avortement » ont alerté sur les risques encourus avec la prise de cette pilule. « Il semble que cette décision soit inspirée par la commodité et la rentabilité de l’industrie de l’avortement », a déclaré Randall O’Bannon, le directeur de l’éducation et de la recherche pour le droit du Comité national pour la vie.

 

[1] Food and Drug Administration.

 

<p>New York TImes (31/03/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres