Avortement : l’Idaho dans les pas du Texas

Publié le 15 Mar, 2022

Lundi 14 mars, l’Idaho a adopté une loi comparable à un texte voté par le Texas qui introduit la possibilité pour les citoyens de faire respecter l’interdiction d’avorter après six semaines de grossesse [1]. L’objectif est de se prémunir contre les contestations judiciaires de sa constitutionnalité (cf. Avortement au Texas : une loi restrictive entre en vigueur).

Vendredi dernier, la Cour suprême du Texas avait refusé de suspendre la loi entrée en vigueur en septembre. « La loi interdit explicitement aux fonctionnaires de l’Etat de la faire appliquer », a-t-elle précisé pour motiver sa décision. Depuis l’entrée en vigueur de la loi texane, les avortements ont diminué de 60% dans l’Etat.

La « heartbeat bill » de l’Idaho a été adoptée par la Chambre des représentants par 51 voix contre 14. Le gouverneur Brad Little doit encore signer le texte. L’année dernière il avait signé une autre loi visant à restreindre les avortements (cf. Arizona et Idaho : aux USA, deux gouverneurs signent des projets de loi en faveur de la vie à naître). Le Planned Parenthood a déclaré qu’il « ferait pression » sur le gouverneur pour qu’il ne signe pas le texte.

Complément du 24/03/2022 : Mercredi 23 mars, le gouverneur de l’Idaho, Brad Little, a signé la loi. Un texte similaire est en cours d’examen par le Parlement du Tennessee.

Selon le Guttmacher Institute, « 1844 mesures liées à la contraception et à l’avortement ont été introduites dans 46 Etats entre le 1er janvier et le 15 mars ».

Complément du 11/04/2022 : Vendredi 8 avril, la Cour suprême de l’Idaho a suspendu la loi « afin de donner aux procureurs plus de temps pour répondre à une contestation juridique du Planned Parenthood ». Le texte devait entrer en vigueur le 22 avril. Les procureurs de l’Etat ont jusqu’au 28 avril pour répondre à l’action en justice.

 

[1] Contrairement au Texas où tout citoyen peut introduire un recours en justice, le projet de loi de l’Idaho ne laisse cette possibilité qu’aux membres de la famille de l’enfant à naître.

Sources : New York Times, Kate Zernike (14/03/2022) ; AFP (24/03/2022) ; The Guardian, Maya Yang (21/03/2022) ; The Guardian, Lauren Aratani (09/04/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

04_genome
/ Génome

Génome : découverte d’une nouvelle maladie génétique affectant le cerveau

Selon des chercheurs, le gène GRIA1 est à l’origine d’une maladie génétique provoquant un « développement anormal du cerveau » ...
Israël réforme l’accès à l’avortement
/ IVG-IMG

Israël réforme l’accès à l’avortement

En Israël, l’avortement est encadré par des procédures mises en place dans les années 70. Le Parlement a approuvé une ...
justice3
/ IVG-IMG

Avortement aux Etats-Unis : la bataille judiciaire est lancée

« Les lois qui sont maintenant en place ont été adoptées par le peuple », rappelle le procureur général de Louisiane ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres