Avortement : l’Idaho dans les pas du Texas

Publié le 15 Mar, 2022

Lundi 14 mars, l’Idaho a adopté une loi comparable à un texte voté par le Texas qui introduit la possibilité pour les citoyens de faire respecter l’interdiction d’avorter après six semaines de grossesse [1]. L’objectif est de se prémunir contre les contestations judiciaires de sa constitutionnalité (cf. Avortement au Texas : une loi restrictive entre en vigueur).

Vendredi dernier, la Cour suprême du Texas avait refusé de suspendre la loi entrée en vigueur en septembre. « La loi interdit explicitement aux fonctionnaires de l’Etat de la faire appliquer », a-t-elle précisé pour motiver sa décision. Depuis l’entrée en vigueur de la loi texane, les avortements ont diminué de 60% dans l’Etat.

La « heartbeat bill » de l’Idaho a été adoptée par la Chambre des représentants par 51 voix contre 14. Le gouverneur Brad Little doit encore signer le texte. L’année dernière il avait signé une autre loi visant à restreindre les avortements (cf. Arizona et Idaho : aux USA, deux gouverneurs signent des projets de loi en faveur de la vie à naître). Le Planned Parenthood a déclaré qu’il « ferait pression » sur le gouverneur pour qu’il ne signe pas le texte.

Complément du 24/03/2022 : Mercredi 23 mars, le gouverneur de l’Idaho, Brad Little, a signé la loi. Un texte similaire est en cours d’examen par le Parlement du Tennessee.

Selon le Guttmacher Institute, « 1844 mesures liées à la contraception et à l’avortement ont été introduites dans 46 Etats entre le 1er janvier et le 15 mars ».

Complément du 11/04/2022 : Vendredi 8 avril, la Cour suprême de l’Idaho a suspendu la loi « afin de donner aux procureurs plus de temps pour répondre à une contestation juridique du Planned Parenthood ». Le texte devait entrer en vigueur le 22 avril. Les procureurs de l’Etat ont jusqu’au 28 avril pour répondre à l’action en justice.

Complément du 06/01/2023 : Dans une décision du 5 janvier, la Cour suprême de l’Idaho a déclaré conforme à la Constitution l’interdiction quasi-totale de l’avortement en rejetant les poursuites intentées par Planned Parenthood.

 

[1] Contrairement au Texas où tout citoyen peut introduire un recours en justice, le projet de loi de l’Idaho ne laisse cette possibilité qu’aux membres de la famille de l’enfant à naître.

Sources : New York Times, Kate Zernike (14/03/2022) ; AFP (24/03/2022) ; The Guardian, Maya Yang (21/03/2022) ; The Guardian, Lauren Aratani (09/04/2022) ; Washington examiner, Kaelan Deese (05/01/2023)

Partager cet article

Synthèses de presse

La loi de bioéthique mise en application dans le Pacifique

La loi de bioéthique mise en application dans le Pacifique

Une ordonnance publiée au JO le 2 février étend certaines dispositions de la loi de bioéthique aux territoires du Pacifique ...
Transgenre : à Hong-Kong, une opération chirurgicale n'est plus nécessaire pour modifier sa CNI
/ Genre

Transgenre : à Hong-Kong, une opération chirurgicale n’est plus nécessaire pour modifier sa CNI

La Cour suprême de Hong Kong a jugé que les personnes transgenres pouvaient changer de sexe sur leur carte d'identité ...
Des mères porteuses en état de mort cérébrale ?
/ PMA-GPA

Des mères porteuses en état de mort cérébrale ?

Une pratique baptisée le « don gestationnel du corps entier » qui a suscité la polémique sur les réseaux sociaux ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres