Avortement forcé : un motif de divorce en Inde

Publié le 29 Sep, 2022

La Haute Cour des Etats indiens du Pendjab et de l’Haryana a rendu deux ordonnances affirmant que la « maternité [est] innée, naturelle et épanouissante pour chaque femme ».

Après l’arrêt du 28 septembre 2018 rendu par le tribunal de la famille du district d’Hisar dans l’Etat de l’Haryana, les juges Ritu Bahri et Nidhi Gupta ont autorisé, en appel, la demande de divorce d’une femme qui a été forcée d’avorter par son mari en raison de leur manque de moyens pour élever l’enfant.

Les juges soutiennent qu’il s’agit d’un acte de « cruauté mentale » justifiant l’annulation du mariage. D’autant plus que, depuis cet avortement, la femme n’a pas pu concevoir en raison de complications gynécologiques.

Source : Times of India, Ajay Sura (29/09/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Effet Werther : « En légalisant le suicide assisté et l’euthanasie, on banalise le suicide »
/ Fin de vie

Effet Werther : « En légalisant le suicide assisté et l’euthanasie, on banalise le suicide »

« Il est tout à fait contradictoire d’organiser des campagnes de prévention du suicide et, en parallèle, de promouvoir une ...
Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »
/ Genre

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »

Selon une étude de la Mayo Clinic dévoilée fin mars, les bloqueurs de puberté peuvent provoquer des problèmes de fertilité ...
Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Une équipe de la Medical University of Vienna a mis en œuvre des « embryons de synthèse » pour caractériser ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres