Avortement eugénique : de la trisomie à l’autisme ?

Publié le 26 Mai, 2020

Début 2020, les résultats d’une étude taiwanaise, menée auprès de 333 mères d’enfants autistes, sont publiés. Les femmes ont été interrogées « sur la possibilité de recourir à une amniocentèse pour détecter le ‘risque d’autisme’ entre leur 16e et leur 20e semaine de grossesse ». Les deux tiers se disent favorables à l’accès à ce test et « plus de la moitié (53,1%) choisiraient d’interrompre leur grossesse ». Pour les auteurs, les résultats sont « applicables aux autres pays de culture chinoise, ainsi qu’aux pays occidentaux ». Les personnes autistes pourraient-elles subir le même sort que celles porteuses de trisomie 21 ?

 

Après le débat sur l’ « avortement eugénique » des années 1970, la loi Veil de 1975 a autorisé l’IMG, l’interruption médicale de grossesse, « jusqu’à la veille du jour de la naissance en cas de détection d’une maladie ou d’un handicap grave, dont la trisomie 21 ». Au fur et à mesure des années, « une acceptation sociale progressive de l’élimination des personnes trisomiques avant leur naissance » conduit, en 1997, à la prise en charge par l’Assurance maladie d’un dépistage devenu systématique. Le schéma est-il en passe de se reproduire pour les personnes autistes dites « sévères » en France ? Déjà, « l’Hôpital privé américain de Paris, à Neuilly-sur-Seine (92), pratique un dépistage prénatal ‘de l’autisme’, à titre ‘expérimental’, au moins depuis 2018 ». Après l’expérimental non remboursé, des études pour affiner la « prédiction du niveau de handicap » feront accepter la systématisation du diagnostic et son remboursement au nom de la « justice sociale ». En parallèle, « les études sur l’acceptation sociale des personnes autistes vivantes » pourraient rester pas ou mal financées, les ressources éducatives disparaitre, et « la forte stigmatisation et dégradation sociale des parents qui ont fait le choix de ‘garder’ ces enfants » devenir monnaie courante. C’est juste un scénario, mais une enquête interne de l’Hôpital américain, montre que 85% des parents seraient prêts à évoquer la question de l’avortement « si on trouve une microdélétion connue pour être associée à des troubles autistiques et que ce remaniement est confirmé à l’amniocentèse ».

 

Dans son rapport Rights of persons with disabilities de décembre 2019, « la rapporteuse spéciale des Nations unies au handicap, Catalina Devandas-Aguilar, cite l’autisme parmi les ‘conditions’ susceptibles d’une sélection eugéniste ». Pourtant, « accepter le dépistage prénatal de l’autisme en vue d’une IMG reviendrait à saborder, à terme, les efforts menés pour bâtir une société inclusive ». C’est de plus un terrible message envoyé aux personnes autistes : « leur élimination, possible en théorie jusqu’à la veille du jour de leur naissance, serait préférable à leur existence ».

 

Pour Josef Schovanec, autiste, philosophe, auteur, « c’est le rejet qui fait souffrir, pas l’autisme ». Il considère qu’éliminer une vie pour cause d’autisme, c’est valoriser une société normative, au sein de laquelle « un seul type de profil d’humain sera toléré ».

 

Pour aller plus loin :

Avant la révision de la loi de bioéthique, les égarements autour du dépistage génétique

handicap.fr, Amélie Tsaag Valren (21/05/2020) – Dépistage prénatal de l’autisme : menace d’extinction?

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres