Avortement et santé mentale

Publié le 17 Mar, 2008

Selon le Royal College of Psychiatrists britannique, l’avortement peut avoir des conséquences sur la santé mentale de la mère. Il recommande donc que les femmes soient averties des risques qu’elles encourent en avortant.

Cet avis paraît alors que les parlementaires britanniques devraient étudier prochainement une proposition de loi visant à réduire le délai d’avortement de 24 à 20 semaines et que certains parlementaires souhaitent instaurer un délai de réflexion avant chaque avortement.

Le débat s’était déjà intensifié lorsque, en février 2007, Emma Beck, une artiste de talent de 30 ans, s’était pendue après avoir avorté ses jumeaux. "Vivre est un enfer pour moi. Je n’aurais pas dû avorter. Je veux être avec mes bébés. Ils ont besoin de moi …", avait-elle écrit avant sa mort.

Times on line.co.uk (Sarak-Kate Templeton) 16/03/08 – Le Quotidien du Médecin (R.C.) 20/03/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne
/ IVG-IMG

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne

Dans une décision du 15 mai, la Cour suprême indienne a rejeté la demande d’avortement d’une femme de 20 ans ...
Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe
/ Transhumanisme

Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe

A l’aide d’un dispositif de stimulation non invasive de la moelle épinière des personnes paralysées ont retrouvé l’usage de leurs ...
neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres