Avortement et Constitution : « respecter le chemin parlementaire » ?

Publié le 28 Nov, 2022

Interrogé suite au vote de la proposition de loi LFI visant à constitutionnaliser le « droit à l’interruption volontaire de grossesse», le Président de la République a fait preuve de réserve.

« La balle est dans le camp du gouvernement » avait lancé Mathilde Panot dès la fin des débats, souhaitant que le gouvernement dépose un projet de loi constitutionnel, ce qui permettrait un examen plus rapide du texte, mais aussi de passer outre un référendum (cf. Le « droit à l’avortement » en chemin vers la Constitution).

Lors de son déplacement à Dijon à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, Emmanuel Macron a toutefois « botté en touche ». « Il y a eu un vote et après il y a un chemin donc il faut respecter ce chemin parlementaire» a-t-il déclaré. A l’école de gendarmerie, le Président a également rappelé « “son attachement profond à la défense d’un droit – celui des femmes à disposer de leur corps” qu’il trouve “essentiel à notre République” ».

Source : Libération, Marlène Thomas (25/11/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

07_pma_cryoconservation
/ PMA-GPA

PMA post-mortem : vers un délai de 5 ans en Belgique

Le Conseil des ministres belge a approuvé un avant-projet de loi visant à prolonger le délai légal d’utilisation des gamètes ...
Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs
/ Genre

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs

Le gouverneur de l’Utah a signé une loi interdisant les chirurgies de changement de sexe et les traitements hormonaux pour ...
Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse
/ Fin de vie

Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse

Vendredi, les deux ministres en charge du débat sur la fin de vie, Agnès Firmin Le Bodo et Olivier Véran, ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres