AVC chez le rat : réparation des dommages grâce à des cellules iPS

Publié le 14 Avr, 2020

Des chercheurs de l’Université suédoise de Lund publient une étude montrant la réparation des cerveaux de rats endommagés par un AVC grâce à la transplantation de cellules humaines de peau, des iPS « reprogrammées » pour agir comme des cellules nerveuses. Ces rongeurs retrouvent « le mouvement et la sensation » qui avaient été perdus.

 

Avant d’envisager de tester cette procédure sur d’autres animaux ou sur l’homme, le temps permettra d’évaluer « le degré de sécurité » et l’altération ou non de la qualité de vie des rongeurs.

Breaking News (09/04/20)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres