Aux Etats-Unis, le Kentucky pourrait devenir le seul Etat sans clinique proposant l’avortement

Publié le : 7 septembre 2017

Dans le sud des Etats-Unis, un procès de trois jours est en cours qui oppose l’Etat du Kentucky à la clinique EMW Women’s Surgical Center. L’Etat a demandé la fermeture de l’établissement en raison de conditions de sécurité non respectées. En effet, ce dernier n’est pas relié à un hôpital, et ne dispose pas de service d’ambulance en cas d’urgence médicale.

 

La clinique a décidé de poursuivre le Kentucky en justice, car elle juge ses exigences « déraisonnables et coûteuses ». « Le juge a rendu une ordonnance provisoire en début d’année pour empêcher la fermeture de la clinique en s’appuyant sur le fait que l’établissement gagnerait probablement son procès ».

 

Cependant, si la clinique devait être fermée, le Kentucky serait le seul Etat américain sans clinique proposant l’avortement. En effet, d’après l’Institut Guttmacher, une organisation qui travaille pour les droits reproductifs et sexuels, le Kentucky se range aujourd’hui parmi les 7 états ne possédant plus qu’une seule clinique avec un service d’avortement. Le terme du procès pourrait également « avoir des conséquences sur les régulations encadrant l’avortement dans tous les Etats-Unis »

<p>AFP (06/09/2017); Reuters, Chris Kenning (06/09/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres