Autorisation d’un nouvel essai clinique à base de cellules souches embryonnaires humaines

Publié le : 3 septembre 2015

Le Ministère de la Santé Israëlien a autorisé l’Hôpital Universitaire Hadassah de Jérusalem à lancer un essai clinique de phase 1 utilisant des cellules souches embryonnaires humaines (CSEh) dans le but de traiter la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA).

 

Les chercheurs souhaitent implanter des cellules de la rétine obtenues à partir de CSEh chez des patients atteints de DMLA dans l’espoir de trouver un traitement efficace pour cette maladie dégénérative. La DMLA, résultat de la dégradation d’une partie des cellules de la rétine (la macula), touche aujourd’hui 1,6 million de personnes par an, rien qu’aux Etats Unis.

 

L’équipe de recherche est menée par les Professeurs Benjamin Reubinoff et Eyal Banin. Ils ont tous les deux déjà travaillé sur les conditions de culture des CSEh pour les différencier en cellules de la rétine.

 

Cet essai clinique est la « première étape », « le but est de s’assurer de la sécurité de la transplantation des cellules et d’en évaluer l’effet thérapeutique », a déclaré le Pr Reubinoff.

 

Note de Gènéthique :

Une autre société de biotechnologie américaine, Ocata Therapeutics, utilise des CSEh différenciées en cellules de la rétine pour lutter contre la DMLA et mène des essais de phase 1.

The London Project to Cure Blindness en partenariat avec le laboratoire Pfizer prépare un essai du même type.

 

<p>The Jerusalem post (2015/08/31)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres