Australie : la pilule ne sera pas mise en vente libre

Publié le 18 Oct, 2021

Le régulateur australien du médicament (TGA) a rejeté deux demandes qui visaient à rendre certaines pilules contraceptives disponibles à la vente libre. Une décision qui n’est toutefois que temporaire.

Le demandeur estime que les pilules microdosées peuvent être dispensées sans ordonnance, à la seule condition que la patiente se soit déjà vu prescrire cette pilule au cours des deux dernières années. La Pharmaceutical Society of Australia lui a apporté son soutien.

Mais le TGA, dans sa décision provisoire, a déclaré : « L’utilisation de pilules contraceptives orales peut provoquer des effets indésirables importants, incompatibles avec leur mise en vente libre ». Il cite notamment le risque de thrombo-embolie, qui reste élevé même pour les pilules considérées comme les moins à risque. L’Association médicale australienne a salué la décision du TGA.

Add (21/12/2021): Dans sa décision finale rendue en décembre, le TGA confirme le rejet de ces demandes, et “reste convaincu que l’implication du médecin est requise” pour la prescription de pilules contraceptives. “La pilule n’est pas un médicament bénin que vous prenez sans vous soucier des effets secondaires”, a réagi le président de l’association australienne des médecins.

Source : Guardian, Melissa Davey (18/10/2021); ABC news, Georgia Hitch (21/12/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?
/ Fin de vie

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?

Mardi, Agnès Firmin Le Bodo a lancé un « atelier culture palliative » pour repenser la stratégie en matière de ...
ia_-_istock-636754212
/ Génome

Une IA pour accélérer le développement de thérapies géniques

Des chercheurs ont conçu un programme d'intelligence artificielle afin de produire des « protéines personnalisables » appelées doigts de zinc ...
Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur
/ IVG-IMG

Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur

L’avortement est désormais possible « pour n'importe quelle raison pendant les 9 mois de la grossesse », indique la sénatrice Julia Coleman ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres