Au Royaume Uni, impression en 3D de la première cornée humaine

Publié le : 31 mai 2018

Des chercheurs britanniques de l’Université de Newcastle ont réussi  à  « imprimer »  des cornées humaines à partir de cellules souches.

 

La cornée est la partie antérieure transparente du globe oculaire. Elle peut être endommagée à la suite d’une infection, d’un traumatisme ou d’une inflammation, ce qui provoque une cécité partielle ou complète. Les greffes de cornée permettent aux patients de récupérer une vision correcte.

 

Les scientifiques ont prélevé des cellules souches de la cornée chez un donneur sain et les ont mélangées avec de l’alginate et du collagène. Le gel obtenu a été utilisé dans une imprimante 3D et a permis la réalisation des premières cornées humaines en 3D.

 

Le Professeur Che Connon, qui a dirigé les travaux, explique : « Notre gel permet de garder les cellules souches en vie tout en produisant un matériau suffisamment solide pour qu’il garde sa forme, mais suffisamment souple pour qu’il puisse passer à travers l’embout d’une imprimante 3D ». Cette technique est rapide : l’impression dure 10 minutes ; et elle permet d’adapter la taille et la forme de la cornée à l’œil du patient. Cette technique pourrait permettre à l’avenir un approvisionnement « quasi illimité » de cornées.  

 

On estime aujourd’hui à 10 millions le nombre de personnes ayant besoin d’une intervention chirurgicale pour prévenir la cécité cornéenne à la suite de maladies telles que le trachome ou les troubles oculaires infectieux. Et à 5 millions, le nombre de malades souffrant de cécité totale en raison de lésions cornéennes causées par des brûlures, des lacérations, une abrasion ou une maladie.

 

<p>Pourquoi Docteur, Megane Fleury (30/05/2018), Santé log (31/05/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres