Argentine : « tous les embryons sont et seront des êtres humains » selon l’Académie de médecine

Publié le 4 Sep, 2023

Le 27 juillet dernier, l’Académie nationale de médecine de Buenos Aires a déclaré que « la sélection d’embryons humains ne remplit pas les conditions éthiques et sociales pour être mise en œuvre ».

Au cœur du débat suscité par l’utilisation des techniques de sélection des embryons humains entraînant l’élimination des embryons non sélectionnés, l’Académie de médecine d’Argentine affirme que « tous les embryons en question sont et seront des êtres humains ». « Ils méritent donc le traitement de tout être humain » juge-t-elle.

Pour appuyer sa position, l’Académie souligne que, d’un point de vue biologique, « l’embryon humain répond à une autogenèse individualisée avec une chronologie coordonnée sans discontinuité et activement contrôlée ».

Elle ajoute que « l’élimination des entités porteuses du génome humain serait une forme extrême de discrimination eugénique, puisqu’elle conduirait à la mort immédiate de l’être humain ». Par conséquent, dans le cadre de la procréation médicalement assistée, les embryons doivent recevoir « toute la protection et le respect qu’ils méritent en tant que vie humaine, en les dotant des caractéristiques obligatoires des techniques médicales à finalité thérapeutique, sans discrimination, sans rejet et sans manipulation ».

Enfin, concernant les soins pratiqués, l’Académie précise qu’il est « important de mettre en garde quant à la responsabilité de l’équipe soignante pendant le conseil génétique ». Elle recommande en outre « fortement » d’éviter les procédures contraires à l’éthique. Au contraire elle invite à « promouvoir le dialogue sur les positions alternatives que pourraient avoir les parents, telles que l’adoption ou la décision de ne pas concevoir d’enfants ». Ces décisions « doivent être comprises et respectées ».

En conclusion, l’Académie de médecine explique qu’au vu de ces différentes considérations, la sélection d’embryons humains ne peut être mise en œuvre.

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres