Argentine : plus de 130.000 avortements en deux ans

Publié le 2 Jan, 2023

Le président argentin ainsi que son gouvernement ont présenté un premier rapport deux ans après l’adoption de la loi sur l’ « interruption légale et volontaire de grossesse ». Adoptée le 30 décembre 2020 et promulguée le 14 janvier 2021, elle autorise l’avortement jusqu’à 14 semaines de grossesse, et au-delà en cas de viol ou de danger pour la santé ou la vie de la femme enceinte.

Les moyens mis en œuvre

Le rapport fait état d’un total de 132.754 avortements soit 73.487 en 2021 et 59.267 de janvier à septembre 2022, pratiqués dans 1443 centres de santé publique et hôpitaux répartis dans tout le pays. 2000 professionnels de santé ont reçu une « mise à jour » de leur formation tandis que 434 ont été « certifiés » en suivant un premier « cours officiel ».

Des différents moyens ont été mis en place : un « numéro d’urgence » qui sur un total de 33.735 appels a reçu 13.752 demandes d’avortement entre janvier et octobre 2022, la distribution gratuite de pilules abortives et de matériel d’aspiration sous vide, la diffusion d’informations auprès de personnes porteuses de handicap, une formation à l’avortement dispensée aux étudiants.

Un protocole mis à jour

Les nouvelles directives de l’OMS ont été intégrées dans le protocole pour la prise en charge des personnes ayant recours à l’avortement. Elles recommandent la dépénalisation totale de l’avortement . Elles incitent ainsi les Etats à « supprimer les délais d’attente ou de réflexion, l’hospitalisation obligatoire pour la pratique de l’avortement, le consentement des parents, des conjoints ou des représentants légaux, y compris en ce qui concerne les adolescentes et les femmes handicapées, les autorisations administratives ou par des comités d’éthique, et les prescriptions avec des exigences exceptionnelles » (cf. L’OMS recommande l’avortement à la demande jusqu’au terme).

Source : Pagina 12 (29/12/2022) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : plus de 500 Japonaises ont eu recours à des donneurs de sperme étrangers
/ PMA-GPA

PMA : plus de 500 Japonaises ont eu recours à des donneurs de sperme étrangers

Depuis mars 2019, plus de 500 Japonaises ont eu recours à la banque de sperme Cryos International basée au Danemark ...
Euthanasie : un nouveau "non" de la Cour constitutionnelle portugaise
/ Fin de vie

Euthanasie : un nouveau “non” de la Cour constitutionnelle portugaise

La Cour invoque une « intolérable imprécision » dans la rédaction de la proposition de loi visant à dépénaliser l'euthanasie au Portugal ...
07_pma_cryoconservation
/ PMA-GPA

PMA post-mortem : vers un délai de 5 ans en Belgique

Le Conseil des ministres belge a approuvé un avant-projet de loi visant à prolonger le délai légal d’utilisation des gamètes ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres