Angleterre : mourir à la maison plutôt qu’à l’hôpital

Publié le 16 Juil, 2008

En Angleterre, la prise en charge des personnes en fin de vie est un sujet qui a longtemps été négligé par le gouvernement. Environ, 500 000 personnes meurent chaque année en Angleterre pour la plupart à la suite d’une maladie chronique. Or, seule une mort sur cinq intervient à domicile alors que 2/3 des personnes disent que c’est l’endroit où ils préféreraient mourir.

C‘est pourquoi, le gouvernement souhaite mettre en place une procédure permettant aux personnes en fin de vie d’appeler ou de faire appeler une infirmière qui interviendrait à domicile.

Il s’apprêterait à dégager 286 millions de £ sur trois ans.

BBC News 16/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres