Afrique du Sud : La justice autorise une euthanasie

Publié le : 4 mai 2015

Pour la première fois en Afrique du Sud, le jeudi 30 avril, la justice a autorisé un médecin à « assister la mort de son patient ».

 

Robin Stransham-Ford, 65 ans, en phase terminale, souffrait d’un cancer de la prostate diagnostiqué en 2013. La Haute cour prétorienne a jugé que son médecin « ne serait en aucune façon susceptible d’être poursuivi  en justice s’il l’aidait à mourir ». L’homme est mort peu après que le verdict ait été rendu.

 

Sean Davidson, fondateur de Dignity SA, un lobby pro-euthanasie, « espère que le cas de Mr Stransham-Ford servira de précédent pour tout le pays » et considère le verdict rendu comme « une avancée importante vers la légalisation du suicide assisté et de l’euthanasie ».

 

Les ministres sud-africains de la Santé et de la Justice, le Conseil des professionnels de la santé d’Afrique du Sud et le Bureau central du ministère public se sont opposés à la décision du juge Hans Fabricius, responsable de l’affaire.

 

Si ce dernier estime « qu’il n’est pas exact de dire que (l’euthanasie) sera désormais accessible à tous », le porte parole du ministère public, Mthunzi Mhaga, déclare que ce cas a et aura des « implications conséquentes au point de vue médical et constitutionnel ».

<p>BioEdge (Xavier Symons), 02/05/2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres