Affaire Humbert : divergence de défenses

Publié le 3 Oct, 2005

L‘information judiciaire ouverte après la mort de Vincent Humbert touche à sa fin. L’affaire devrait être jugée au printemps aux assises du Pas de Calais. Si le Dr Chaussoy espère éviter les assises, Marie Humbert, la mère de Vincent se tient prête à expliquer son geste devant un jury populaire, avec l’espoir que la  société la

"légitimera".

Le 26 septembre 2003, alors que Vincent Humbert est plongé dans le coma après que sa mère lui eut administré une puissante dose de barbiturique, le médecin "après avoir obtenu l’accord de tous, s’est résolu à arrêter la ventilation du jeune homme" explique son avocat. "Puis comme le préconise la Société de réanimation de langue française, il lui a administré du Nesdonal afin de lui épargner les douleurs de l’étouffement". Le Nesdonal n’ayant pas fait effet, le Dr Chaussoy a pris la décision d’injecter à Vincent un produit létal : du chlorure de potassium. C’est sur ce dernier acte que se fonde la mise en examen du médecin pour "empoisonnement volontaire". Pour son avocat Mr Lebas "ce geste répond à l’esprit et à la lettre du Code de la santé publique qui impose au médecin de préserver la dignité du mourant".

L‘avocat de Marie Humbert, en revanche, ne demandera pas sa relaxe. Il explique qu’"en injectant des barbituriques dans la sonde alimentaire de Vincent, Marie savait qu’elle violait un interdit. Elle l’a fait par amour et par courage pour répondre à la demande de son fils".

Jean Léonetti (UMP), l’auteur du texte sur la fin de vie adopté le 22 avril précise qu"avec cette loi, le corps médical aurait bien été autorisé à décider collégialement l’arrêt du ventilateur. Il aurait également pu prescrire la sédation du patient afin de lui éviter des souffrances inutiles et de l’accompagner vers la fin. En revanche, il n’aurait pas eu le droit d’administrer du chlorure de potassium, qui est un produit directement létal."

Le Figaro (Delphine Chayet – Cyrille Louis) 03/10/05

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres