A propos de l’échographie  »souvenir »

Publié le : 8 février 2005

De plus en plus de sociétés commerciales proposent aux futures mères une échographie "souvenir" de leur bébé. Deux spécialistes s’interrogent dans l’Express sur cette pratique.

Philippe Coquel, radiologue échographiste, expert en imagerie médicale à la cour d’appel de Chambéry, ne voit aucune contre indication à ces échographies "souvenirs" si elles ne durent pas plus de 2 minutes et dans la mesure où l’échographie fœtale a déjà été réalisée. Il rappelle toutefois qu’aux Etats-Unis, la Food & Drug Administration a mis en garde les parents et les pouvoirs publics contre un usage non médical de l’échographie. Il regrette qu’en France, les appareils d’échographie soient en vente libre et dénonce le manque de formation psychologique du personnel, notamment en cas de malformation ou lorsque le fœtus est mort.

Roger Henrion, membre de l’Académie nationale de médecine, rappelle que l’Académie a exprimé de grandes réserves sur ce type d’échographie. Il explique les effets néfastes des ultrasons et regrette qu’aucune loi n’encadre les activités de ces sociétés commerciales. Dans l’attente de la mise en place d’une éventuelle réglementation, Roger Henrion se dit partisan d’une interdiction totale de ces pratiques.

L’Express (Elodie Cheval) 07/02/05

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres