A propos de la fin de vie….

Publié le 23 Mar, 2006

Le journal Libération, dresse le portrait de Benoîte Groult, 86 ans, militante féministe et écrivain. Dans son dernier ouvrage, "La Touche étoile", elle explique son dernier combat, celui de mourir quand elle le souhaite : "Tous les ans, on regrette l’année précédente. J’en suis à pleurer sur le paradis de mes 83 ans, c’est dire" explique-t-elle. 

Elle milite pour l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) et explique :"On a le droit de faire toutes les conneries que l’on veut toute sa vie. Se marier, se tromper, divorcer et même de se suicider. Mais au moment de mourir, terminé la liberté. On devient le jouet de forces adverses dont on n’a rien à faire, la morale, le pape ou des médecins qui ne veulent pas entraver leur carrière".

Benoîte Groult en veut à la France quand certains de ses députés se sont élevés contre la pilule ou plus tard contre la légalisation de l’avortement. Elle-même a avorté 5 fois. "Le refus de la naissance choisie et de la mort choisie, c’est la même idéologie contre la liberté" explique-t-elle. "Mais on finira par y venir pour des raisons économiques qui seront les pires : on ne va plus savoir quoi faire de tous les vieux, les hospices vont déborder et les retraites ne seront plus payées" prévient-elle.

Elle se dit prête à un ultime voyage en Belgique où l’euthanasie "n’y est plus un gros mot".

Dans le courrier des lecteurs du journal La Croix, un homme lourdement handicapé, grand invalide civil à 90% témoigne de sa vie au quotidien. Il explique : "je marche péniblement et lentement, mais je marche !" et précise qu’il "vit" pour sa femme et pour ses 4 enfants. Chaque matin, explique-t-il "je suis heureux d’admirer la création". Il répète "que c’est beau, c’est beau la vie!" mais, raconte comment un jour, en sortant de l’hôpital, un homme l’a pointé du doigt et a déclaré "ça, ça ne devrait pas exister". "L’être humain n’aime pas la différence, cela peut aller "loin", je vous laisse le soin d’imaginer jusqu’où peut aller ce "loin" surtout en cette époque où l’euthanasie est galvaudée…" explique-t-il.

Libération (Pascale Nivelle) 23/03/06 – La Croix 23/03/06

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres