A Boston, 12 semaines de congés payés après un avortement

Publié le 22 Nov, 2021

Aux Etats-Unis, à Boston, les employés de la ville peuvent demander jusqu’à 12 semaines de congés payés après un avortement. Une mesure adoptée lors de la réunion du conseil municipal le 15 septembre. Elle s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Ayanna Pressley, ancienne conseillère municipale de Boston, estime que l’IVG « devrait faire l’objet de soins, de compassion, de soutien et de congés payés, mais trop de familles souffrent en silence ».

Patricia Stewart, de l’association Massachusetts Citizens for Life, a déclaré que la décision d’octroyer un congé après un avortement confirmait « ironiquement » que « l’avortement est un choix médical sérieux avec des conséquences potentiellement mortelles pour la santé physique, émotionnelle et psychologique d’une femme ».

Ayanna Pressley fait pression pour que des dispositions similaires soient prises pour les employés fédéraux à Washington.

 

Source : BioEdge, Michael Cook (20/11/2021) – Photo : M W de Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

Salvador : un jugement encourage « l’impunité de l’infanticide »
/ IVG-IMG

Salvador : un jugement encourage « l’impunité de l’infanticide »

La Cour interaméricaine des droits de l’homme a récemment rendu une nouvelle décision « anti-vie », contre le Salvador, dans l’affaire ...
Australie : le Parlement du Territoire du Nord adopte une nouvelle loi sur l'avortement
/ IVG-IMG

Australie : le Parlement du Territoire du Nord adopte une nouvelle loi sur l’avortement

En Australie, le Parlement du Territoire du Nord a adopté, le 30 novembre 2021, une loi légalisant les avortements tardifs ...
Des start-ups dans la course aux gamètes artificiels

Des start-ups dans la course aux gamètes artificiels

Aux Etats-Unis, trois starts-up visent à obtenir des réserves d'ovocytes illimitées à partir de cellules souches adultes ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres