67 millions de dollars pour développer l’édition du génome

Publié le : 17 juin 2019

La multinationale GlaxoSmithKline a annoncé vendredi une collaboration de cinq ans avec l’Université de Californie pour « faire avancer la recherche en génomique et améliorer la découverte de médicaments ». Le nouveau laboratoire de recherche en génomique réunira des pionniers de la technique CRISPR, dont Jennifer Doudna de l’UC Berkeley et Jonathan Weissman de l’UC San Francisco. L’objectif est d’étudier les causes des mutations génétiques et de développer « de nouvelles technologies utilisant le CRISPR pour accélérer la découverte de nouveaux médicaments ».

 

Le laboratoire est financé à hauteur de 67 millions de dollars par GSK, et emploiera 24 universitaires et 14 salariés GSK. Pour Bob Berring, professeur de droit émérite à Berkeley, « l’idée est de gagner beaucoup d’argent ».

<p>MIT, Antonio Regalado (13/06/2019) - <span style="font-size: 13px">CRISPR scientists are teaming up with a pharma giant to look for new drug clues</span></p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres