610 000 décès en 2018 : le niveau le plus élevé depuis la fin de la seconde guerre mondiale

Publié le 1 Oct, 2019

Avec 610 000 personnes décédées en France en 2018, soit 3000 de plus qu’en 2017 et 16 000 de plus qu’en 2019, le nombre atteint « le niveau le plus élevé depuis la fin de la seconde guerre mondiale ».

 

En cause selon l’INSEE[1] qui vient de publier ces chiffres, une augmentation mécanique « depuis le début des années 2010, du fait de l’arrivée des générations nombreuses du baby boom (nées entre 1946 et 1974) à des âges de forte mortalité », ainsi qu’une épidémie de grippe « précoce et très longue ».

 

Sur cette année 2018, « seuls 24 % des décès ont lieu à domicile. Un peu plus de la moitié des décès (53 %) ont lieu dans un hôpital ou une clinique ». Les décès qui sont intervenus dans une maison de retraite, représentent 13 % des cas, 1 % dans des lieux ou voies publics. Le lieu de décès n’est pas précisé dans « 9 % des bulletins de décès ».

 

Combien de personnes sont-elles décédés des suites d’une sédation profonde et continue jusqu’au décès ? L’article de l’Institut ne le précise pas.

 

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

booties-2047596_1920

Choisir le sexe de son futur bébé : un marché de 500 millions de dollars

Aux Etats-Unis, sélectionner le sexe de son futur enfant dans le cadre d’une fécondation in vitro est légal. Un marché ...
hacker
/ E-santé

Ecosse : des données relatives à la santé mentale d’enfants divulguées

Le NHS Dumfries and Galloway a confirmé que des données relatives à la santé mentale d’enfants ont été publiées par ...
pape_francois
/ Fin de vie

Pape François : l’euthanasie est « un échec de l’amour »

S’adressant aux participants du symposium sur les soins palliatifs, le Pape a rappelé que l’euthanasie « n’est jamais une source ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres