1ère enquête miroir : que pensent le grand public et les trisomiques de la trisomie ?

Publié le : 29 septembre 2010

Le 27 septembre 2010, le Collectif Les Amis d’Eléonore a présenté une étude inédite sur le regard que les Français portent sur la trisomie 21 mais aussi « pour la première fois, le regard que les trisomiques portent sur eux-mêmes et la société qui les accueille » (Cf. Synthèse de presse du 27/09/10). Cette étude a été réalisée par l’Institut de sondage la Règle de trois entre mai et septembre 2010 auprès de 301 personnes et 33 jeunes adultes trisomiques. 85% des sondés grand public estiment que les personnes trisomiques peuvent être heureuses « comme tout le monde » (27%) ou « à sa façon » (58%). 96% d’entre eux considèrent que, pour une personne malade, le plus important est « d’être aimée comme elle est« , et 49% affirment que le regard des autres est ce qu’il y a de plus blessant pour elle.

« Pour vous, c’est quoi la trisomie 21 ? » A cette question, beaucoup de personnes trisomiques répondent « maladie, un chromosome en plus, affronter le regard des autres, un truc dur« . Toutes déclarent être heureuses « quand je suis avec ma famille » ou « avec mes amis« . Pour certaines d’entre elles, le bonheur réside tout simplement dans le fait d’ « être un homme« . La majorité souhaiterait que « les gens nous aiment comme nous sommes« .

Alors que 96% des bébés trisomiques dépistés en France sont avortés, le grand public pense  à 85% que c’est le dépistage de la trisomie 21 qui incite les parents à avorter. Pour 76%, c’est une discrimination de faire dépendre la vie de ces enfants du nombre de leurs chromosomes. Enfin, une large majorité, 97%, affirme que « l’Etat doit intervenir financièrement dans la recherche sur la trisomie 21« .

<p>Le Quotidien du médecin (Stéphanie Hasendahl) 29/09/10 - Handirect.fr 27/09/10</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres