Avec la « PMA pour toutes », la pénurie de sperme pourrait remettre en question la gratuité et l'anonymat du don de gamètes



Le professeur Fabrice Guérif, à l'occasion de la 22e Journée de la Fédération Française d'Etude de la Reproduction qui se déroule à Tours, prévoit, dans la perspective d'une législation ouvrant la PMA à toutes les femmes, « une pénurie de dons de sperme ». Une situation susceptible de remettre en cause la gratuité et l’anonymat du don de gamètes en France.

 

En Espagne, le coût d'une insémination artificielle est estimé entre 800 et 1 500 euros.


Sources: 

Afp (15/09/2017)