Au Danemark, un programme permet aux parents et futurs parents d’un bébé porteur de trisomie 21 de se rencontrer



 

Au Danemark, le nombre de bébé avortés après un test positif de trisomie 21 était de 97%. Dans ce pays, compte tenu de ces chiffres, la réponse a été de mettre en place un programme qui permet à des familles ayant un enfant porteur de trisomie 21 de rencontrer des couples qui se posent la question de savoir s’il vont ou non mettre un terme à la grossesse après un test positif de trisomie 21. Le Contact family programme est le premier du genre au monde. Les futurs parents voient l’enfant de la famille qui les accueille, ils peuvent se faire leur propre opinion.

 

Sarah a rencontré le contact Family et l’expérience lui a permis de se réjouir pour la première fois de sa grossesse. Elle savait que sa fille « pourrait avoir une bonne vie, j’en étais sûre. C’est juste une personne comme nous, avec un diagnostic de maladie ».

 

Le reportage estime que s’il est difficile d’établir un lien clair, de façon surprenante, depuis l’introduction du programme, le nombre de personnes qui ont choisi de garder leur bébé après un diagnostic positif de trisomie 21 a commencé à augmenter.

 

Pour aller plus loin :

Trisomie 21 : quatre mamans témoignent de leur joie d'avoir un enfant différent